Le Repos du Guerrier a été un des trucs les plus bizarres à réaliser. Au départ, il y a la musique de Bruits Galants, de la « noise expérimentale ». D’une oreille distraite, on dirait une sorte de bruit blanc, de celui qui est présent au début et à la fin de la bande FM. En écoutant plusieurs fois et très fort, on se rend mieux compte de la progression de la musique, par petites touches. Au départ, je pensais à quelque chose de très destructif. Et l’auteur de la musique voyait ça plutôt comme un bouillonnement de vie. Je suis donc partie de cette idée. J’ai demandé à Anna D’Annunzio de faire des images, en suivant quelques concepts. Si son propre univers est plus mortifère, elle est aussi sensible à ce bouillonnement d’énergie et de cycles sans cesse renouvelés dans la nature. Anna est une actrice à la base et n’avait pas du tout envie de se mettre en scène. Malgré cela, je trouve qu’elle a fait d’étonnantes et belles images.

A la fin du projet, je trouvais qu’il manquait quelque chose, au moins un semblant d’histoire. Je voyais le fameux repos du guerrier comme une interprétation du dormeur du val. J’ai tout de suite pensé à ce copain de longue date et de longue distance, Viktor Alexis, qui avait déjà mis en scène plusieurs fois des gens en armure. Malgré un délai très court, il a pu prendre contact avec un acteur et réalisé de son côté le prologue avec le guerrier. Je ne lui ai pas donné beaucoup d’indications mais bizarrement, les images qu’il a faites correspondaient vraiment à ce que j’avais en tête.

Le montage était un véritable casse-tête car j’avais du mal à visualiser des images sur cette musique. Il n’y a pas de rythme évident, pas d’étapes bien définies au sein du morceau. Au final, le plus étrange était d’en faire un projet totalement collaboratif. Aucun des participants ne s’est rencontré en vrai. Tout a été fait à distance. D’un côté, c’était frustrant de ne pas mettre en scène ses propres idées. De l’autre, il y avait un côté magique à demander des images et les recevoir toutes faites sans trop d’efforts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *